COVID EN MALAISIE

Vivre avec le COVID Malaisie et en France : notre expérience

Entre 2020 et 2022, nous avons vécu plusieurs mois entre la France et la Malaisie, mais aussi plusieurs mois en Turquie.
Dans cette vidéo, nous allons vous partager notre expérience, et tenter de répondre à certaines questions qui nous reviennent souvent :

  • comment se passe la vie en Malaisie, depuis le COVID ?
  • comment cette crise sanitaire est gérée ?
  • quelles sont les différences entre la France et la Malaisie ?
  • les vaccins sont-ils obligatoires ?
  • Masques, tests PCR, enfants, quarantaine et restrictions : quelles sont les différences ?

Nous allons détailler différents points du COVID MALAISIE afin que vous puissiez en savoir plus sur ce virus qui géré de manière totalement différente, d’un pays à un autre.
Enfin, nous terminerons avec un rapide retour sur le COVID TURQUIE, afin de comparer les 3 pays.

0. Préambule

Notre parcours

Pour les personnes qui nous connaissent pas, nous allons vous rappeler rapidement notre parcours, ces deux dernières années :

  • Nous avons quitté la France, en juin 2020, en pleine crise sanitaire, avec un nouveau né, en pensant que cela allait durer quelques mois…
  • Ainsi, nous avons rejoint la Turquie en juin 2020, en pensant y rester quelques semaines, avant de pouvoir rejoindre la Malaisie, qui était notre destination finale. A ce moment là, la Malaisie avait déjà fermé ces frontières depuis le 18 mars 2020.
  • Après de longs mois d’attente, nous avons reçu notre autorisation d’entrée pour la Malaisie, en novembre 2020 : nous sommes donc restés en Turquie plus de 5 mois.
  • Finalement, nous avons pu entrer en Malaisie, en novembre 2020, et c’est devenu désormais notre pays de résidence principale.

Un an après, en novembre 2021, nous avons décidé de rendre visite à la famille et amis en France.

Pourquoi avons-nous décidé de rentrer en Novembre 2021 ?

Nous avons pris cette décision de quitter temporairement la Malaisie, pour des vacances et pour des raisons professionnelles, en Novembre 2021.
Le gouvernement malaisien avait levé, en effet, certaines restrictions, notamment la demande MTP, qui consistait à faire une demande au préalable, pour re-rentrer en Malaisie, si on décidait de quitter le territoire temporairement. Avec le MTP, il existait donc un risque de se faire refuser le retour en Malaisie.

En plus de cela, la quarantaine à la maison était de nouveau possible, encore une fois, sous réserve d’acceptation.
La quarantaine à l’hôtel, à nos frais, avec 2 enfants, nous pouvons vous dire que ce n’est pas agréable du tout.

Mais surtout, nous attendions l’arrivée de notre second enfant, qui est donc né en Malaisie, en septembre 2021.

Ceci n’est basé que sur notre expérience personnelle

Ce qui suivra ne sera donc basé que sur notre expérience personnelle.
Nous ne sommes pas des experts COVID, nous ne connaissons pas toutes les restrictions, ni toutes les règles concernant le COVID, que cela soit en Malaisie ou en France.
Nous essayons toutefois de vous tenir au courant de l’avancement, à travers notamment nos posts et stories sur Instagram et Facebook.

En Malaisie, il était quasiment impossible à certains moments, de connaitre les règles, les interdictions etc. tellement cela changeait du jour au lendemain, sans cesse. Sans parler des fameux “U-TURN” : des décisions officielles qui étaient prises puis annulées aussitôt les heures suivantes ou les jours suivants… Bref, on ne s’y retrouvait plus du tout !

Le but de notre vidéo

Le but de la vidéo n’est pas de créer des débats interminables, sur les vaccins, ou les différentes mesures, mais c’est uniquement pour partager notre expérience personnelle.

En France, par exemple, beaucoup criait à la dictature, à tord ou à raison.
De notre côté, lors des premiers mois de l’apparition du virus, en 2020, et lors de notre dernier séjour en décembre 2021 et début 2022 (en pleine vague Omicron), nous trouvons que vivre en France était moins contraignant qu’en Malaisie, que cela soit pour les vaccinés ou non…

C’est ce que nous allons vous partager dans les points suivants.

La quarantaine en Malaisie et en France

La quarantaine, en Malaisie, a bien évolué depuis que nous sommes installés en Malaisie.

14 jours de quarantaine en Malaisie, en novembre 2020

En novembre 2020, lorsque nous sommes arrivés en Malaisie, la quarantaine avait lieu dans un hôtel.
Elle durait 14 jours.
Les vaccins n’existaient pas encore.

Cet hôtel était :

  • soit sélectionné aléatoirement parmi une liste d’hôtels, en fonction des disponibilités,
  • soit nous pouvions choisir nous-mêmes notre hôtel, parmi une sélection. Cette option coûtait plus chère mais proposait généralement des hôtels de type PREMIUM.

De notre côté, c’est ce qu’on a pris, car on voulait éviter tout stress supplémentaire, surtout avec notre fille qui n’avait que 8 mois à ce moment là.
Nous avons donc choisi un hôtel au centre de Kuala Lumpur.
Dans notre chambre, nous ne pouvons pas ouvrir les fenêtres, donc impossible d’aérer ou de prendre l’air…
Les repas étaient déposés devant notre porte : 3 fois par jour, le personnel, tout en combinaison, déposait les plateaux repas, sonnait à la porte puis se pressait pour s’échapper 😂

7 jours de quarantaine en Malaisie, en janvier 2022

En janvier 2022, cela a bien évolué.
Actuellement, nous sommes encore en quarantaine, et heureusement, nous pouvons désormais le passer à la maison, sous réserve d’acceptation de la part des autorités malaisiennes.
Nous devons effectivement faire une demande en ligne, dans les 4-10 jours avant notre arrivée.
C’est très stressant, car si nous recevions pas de réponse à temps, ou si nous recevions une réponse négative, nous aurions été obligés de prendre un hôtel, à nos frais, ou sinon participer au programme Langkawi Travel Buble, que nous allons détailler à la fin de la vidéo.

Finalement, nous obtenons l’autorisation par mail, la veille de notre départ de Paris.
C’est une quarantaine de 7 jours pour les vaccinés, 10 jours pour les non vaccinés.
Nous avons eu droit à un bracelet électronique, qui permet de nous tracer et nous surveiller à distance : ce bracelet est obligatoire, pour tous les voyageurs en provenance des pays à risque, comme la France, avec la vague Omicron.

Bracelet électronique Quarantaine Malaisie
Bracelet électronique Quarantaine Malaisie

Nous n’allons pas nous plaindre, car comparé à la première quarantaine, c’est bien plus simple aujourd’hui.
Nous ne pouvons pas sortir de notre appartement, ni pour faire les courses, ni pour récupérer des colis ou des repas.
Heureusement, nous nous sommes arrangés avec la sécurité de notre résidence pour qu’ils nous apportent nos courses ou repas commandés à distance.

Nous espérons quand même que cette quarantaine Malaisie, dans les prochains mois, ne devienne plus obligatoire, notamment pour les vaccinés, comme c’est déjà le cas dans plusieurs pays dont la France, qu’on va voir maintenant.

Bracelet électronique Quarantaine Malaisie

La quarantaine en France, en décembre 2021

Avant d’arriver en France, nous nous sommes arrêtés en Turquie, une semaine.
Nous voulions profiter de la chute de la monnaie turque pour faire quelques bonnes affaires, notamment pour les vêtements enfants.
Mais nous ignorons que la Turquie était classée en zone rouge, par la France.
Une quarantaine était donc obligatoire pour toutes les personnes non vaccinées en provenance de la Turquie.
Nous sommes vaccinés, mais notre vaccin n’est pas reconnu en France.
Nous avons donc dû faire une quarantaine de 10 jours : il a fallu communiqué l’adresse où nous souhaitions passer les 10 jours.
Nous l’avons passé à Montreuil, dans le 93.

Arrêté préfectoral quarantaine en France

Quelles sont les différences avec la Malaisie ?

La quarantaine France est bien plus simple qu’en Malaisie.
En France, nous pouvions :

  • choisir le lieu pour la quarantaine,
  • sortir entre 10h et 12h,
  • recevoir de la famille.

Nous avons fait l’objet d’un contrôle policier au huitième jour.
J’avais reçu un appel en provenance d’un numéro masqué.
Il s’agissait de la police, qui demandait à ce que je me présentais avec une pièce d’identité pour vérifier que nous étions bien à l’adresse de notre quarantaine.
Rien de plus.
Pour le test PCR au neuvième jour, personne ne l’a vérifié.
En Malaisie, actuellement, un test PCR est demandé 48h avant notre arrivée, puis un autre est effectué à l’aéroport, puis un autre le cinquième jour, et aucune chance d’y échapper.

 

Le port du masque en Malaisie et en France

Le port du masque est obligatoire en Malaisie, que cela soit à l’extérieur ou à l’intérieur.
Et ce, dès l’âge de 2 ans.

En France, le masque n’était plus obligatoire à l’extérieur, depuis un moment.
Début janvier, le port redevenait obligatoire dans certaines villes, comme Paris.
En France, le port du masque est obligatoire à partir de 6 ans, contre 2 en Malaisie.

Port du masque en France - les enfants
Port du masque en France – les enfants

Le port du masque est respecté par quasiment 100% de la population malaisienne.
La plupart des parents (pas tous) donnaient même le masque aux jeunes enfants de moins de 2 ans.
Pire, à la maternité, en septembre, des parents donnaient même la visière aux nouveaux nés, qui n’avaient même pas encore 24/48h …

Sur Paris, le respect du port du masque n’est pas totalement respecté.
Nous avons croisé de nombreuses personnes sans masque, que cela soit des jeunes, des personnes âgées, des hommes ou des femmes.

La distanciation n’est aussi bien respectée en France qu’en Malaisie.
Actuellement, dans les mosquées et salles de prières en Malaisie, nous devons toujours respecter une distanciation.
En France, malgré les 300000 nouveaux cas par jour, aucune distanciation n’existe dans les mosquées.

CORANAVIRUS MALAISIE
CORANAVIRUS MALAISIE

La vaccination en Malaisie et en France

Sujet très sensible : la vaccination.
Nous n’allons pas entrer dans les détails, mais en Malaisie, c’est quasiment obligatoire.
Sans vaccination, nous nous retrouvons privés de quasiment toutes les activités : restaurants, salles de sport, shopping (sauf courses de premières nécessités), déplacement vers les autres états de la Malaisie, accès aux parcs, accès aux mosquées et salles de prières, etc.

Et contrairement en France, un test PCR négatif ne lève pas ces restrictions, même si en France, cela n’est plus le cas désormais.
Un test négatif ne donne droit à rien, tout comme avoir contracté le COVID.
En France, si vous avez eu le COVID, cela vous donne droit à un pass sanitaire valable six mois.
Ce n’est pas le cas en Malaisie.

Les faux certificats

Contrairement avec la France, il est quasiment impossible de faire des faux certificats de vaccination en Malaisie.
Nous pouvons trouver quelques rares cas mais ce n’est pas comme en France, où vous pourrez trouver des offres de faux pass sur Snapchat etc.

En Malaisie , seuls quelques centres agréés sont autorisés à vacciner : c’est gratuit si vous passez par les centres publics, c’est payant si vous passez par les quelques centres privés (environ 300RM – 60 € pour la double injection de SINOVAC).
En France, les médecins et pharmaciens sont autorisés à vacciner.

Nous n’avons pas la possibilité de choisir le vaccin, sauf si vous passez par un centre privé, qui eux n’ont la possibilité de proposer que du Sinovac.

Faux vaccins en Malaisie
Faux vaccins en Malaisie

 

La Malaisie reconnait plusieurs vaccins.
SINOVAC a été beaucoup utilisé au début de la campagne de vaccination.
Mais ce vaccin n’est pas reconnu en France.
Il est également utilisé en Algérie, Maroc ou Turquie.
Il est reconnu par l’Espagne, la Suisse et plusieurs autres pays européens, mais pas par la France.
Pour obtenir un pass en France, il est obligé de faire une injection ARNm : 1 injection si vous avez 2 doses de Sinovac, 2 injections si vous n’avez qu’une seule dose de Sinovac.

À partir de février, les personnes qui ont reçu 2 doses de Sinovac, verront leur statut changé en “non vacciné”, si elles ne font pas la troisième dose.
Près de 89% des adolescents entre 12 et 17 ans sont totalement vaccinés.
La campagne de vaccination des enfants entre 5 et 11 ans va démarrer à la fin du mois.

Les tests PCR en Malaisie et en France

Ils ont toujours été payants, en tout cas, pour nous les étrangers.
Le prix pour un PCR va entre 150 RM à 250 RM en moyenne, ce qui fait environ 31 à 52 €.
Comme dit précédemment, un test négatif ne donnait droit à rien en Malaisie, si vous n’êtes pas vacciné.
Pour entrer en Malaisie, le test PCR est obligatoire à tout âge.

Contrairement en France ou dans de nombreux autres pays comme la Turquie, le test PCR à l’entrée du territoire n’est pas demandé pour les enfants de moins de douze ans.

Il n’est pas possible de réaliser un test PCR salivaire pour les enfants de moins de 3 ans.

Prix test pcr covid en Malaisie
Prix test pcr covid en Malaisie

L’application COVID sur smartphone

En Malaisie, l’utilisation de l’application de tracking est quasiment obligatoire.
Cette application regroupe les résultats de vos tests PCR, de votre schéma de vaccination, et également de tous les endroits que vous avez récemment fréquentés.
En effet, il est obligatoire de scanner un QR code avant d’entrer où que ce soit : que cela soit un magasin, un restaurant, une salle de sport, un parc, etc. vous devez scanner le QR code et effectuer une mesure de votre température.

En France, aucun QR code n’est demandé sauf pour les restaurants. Mais tous les restaurants ne respectent pas cette obligation.
J’ai été au Quick en France, et personne ne m’a demandé de pass.

L’ambiance générale au quotidien

Nous ressentons une peur générale bien plus présente en Malaisie, qu’en France.
Personnellement, nous trouvons cette peur exagérée.
Quand par exemple, vous avez une personne qui s’asperge 10 fois de gel hydroalcoolique parce qu’il a appuyé sur le bouton de l’ascenseur.
Nous avons déjà vu des personnes utilisaient sur eux, des sprays normalement réservés aux objets, pour se désinfecter.
Le ministre de la santé a dû faire un communiqué concernant le danger.

Pistolet désinfectant covid
Pistolet désinfectant covid
Le danger du gel hydroalcoolique
Le danger du gel hydroalcoolique

Nous assistons a beaucoup moins de débats qu’en France, notamment sur les plateaux TV.
Le confinement est plus strict en Malaisie.
Lorsque de nombreux positifs étaient détectés dans une résidence par exemple, celle-ci pouvait se retrouver quadriller, avec des barbelés pour empêcher les entrées et les sorties interdites.
Durant les premiers confinements, les militaires étaient déployés pour surveiller la population. Des barrages ont été installés pour surveiller les entrées et les sorties.

EMCO en Malaisie, des quartiers sous haute surveillance
EMCO en Malaisie, des quartiers sous haute surveillance

 

Aujourd’hui, la vie en Malaisie avec le COVID

Actuellement, le nombre de nouveaux cas en Malaisie tourne autour de 3000-4000 par jour.
La Malaisie n’a pas (encore) connue de vague Omicron comme en France, où nous avions atteint plus de 300000 nouveaux cas par jour.

Décès COVID en Malaisie janvier 2022
Décès COVID en Malaisie janvier 2022
Nouveaux cas positifs COVID en Malaisie janvier 2022
Nouveaux cas positifs COVID en Malaisie janvier 2022

Aujourd’hui, les personnes vaccinées peuvent circuler dans toute la Malaisie, sans restrictions.
Par contre, en fonction de chaque condominium, différentes règles peuvent exister.
Par exemple, dans notre résidence, l’accès à la salle de sport est sur réservation uniquement. Nous avons droit à seulement 3 séances d’une heure par semaine, maximum.
C’est la même chose pour l’accès aux piscines, sauna, etc.

Les frontières sont-elles ouvertes ?

Actuellement, les frontières malaisiennes sont toujours fermées au tourisme sauf via le programme spécial de Langkawi : le Langkawi Travel Bubble.
Ce programme reprend un peu le même principe que la SAND BOX en Thaïlande.
N’importe qui peut entrer en Malaisie, pour du tourisme.
Il suffit de rester 7 jours minimum sur l’île de Langkawi.
Vous serez libre de faire ce que bon vous semble sur l’île : l’île est assez grande, et vous ne devriez pas vous ennuyer durant les 7 jours.
À l’issue de ces 7 jours, vous pourrez voyager partout en Malaisie, après avoir fait un test PCR.

Les conditions à respecter pour venir en Malaisie en touriste

Les quelques conditions à respecter pour pouvoir voyager à travers ce programme sont

  • être totalement vacciné,
  • faire les tests PCR avant l’arrivée, puis à l’arrivée, puis un test tous les jours, alternés avec un auto test (RTK salivaire possible),
  • réserver votre hôtel sur Langkawi via une agence agréée par les autorités malaisiennes,
  • avoir une assurance qui vous couvre au moins 80000 $.

 

Bonus : le COVID en Turquie

Comme nous avons vécu 5 mois en Turquie durant cette crise sanitaire, et comme nous y sommes retournés en novembre 2021, nous pouvons également émettre quelques avis sur la vie en Turquie avec le COVID.
Personnellement, nous trouvons que cela se passe plutôt bien.
Nous aurions préféré passer une partie de l’année 2021 en France ou en Turquie, surtout entre le mois de mai et octobre 2021, où les restrictions étaient bien présentes en Malaisie.
Il y a pire que la Malaisie. Nous vous invitons à voir comment est géré le covid en Australie par exemple.

Les restrictions sanitaires en Turquie

Dès le début de la crise, la Turquie fabriquait déjà ses propres masques, et en distribuait même vers les pays en manque.
La Turquie, à notre connaissance, n’a jamais connu de confinement strict comme en Malaisie : il y a eu un confinement avec un couvre feu, entre fin novembre 2020, et début 2021. C’était uniquement les week-end durant quelques semaines, et cela concernait uniquement les résidents turcs.
Les touristes n’étaient pas contraints aux restrictions des résidents.

Sur Alanya, quelques restrictions étaient appliquées pour les personnes âgées, notamment un couvre feu, lorsque nous étions sur place, en été 2020.

Les turcs ont le choix de se faire vacciner ou pas.
Les personnes non vaccinées ne subissent pas ou très peu de restrictions. Un test PCR négatif suffisait généralement pour pouvoir circuler librement.
Les personnes non vaccinées pouvaient se faire tester gratuitement (les résidents).

Depuis quelques jours, les non vaccinés n’ont plus besoin de présenter un test PCR négatif pour prendre les transports etc.

Test covid pour les non vacciné Turquie
Test covid pour les non vaccinés Turquie

La Turquie a d’ailleurs produit son propre vaccin : le Turkovac.

vaccin turc Turkovac
vaccin turc Turkovac

Il faudra ensuite patienter avant de savoir si ce vaccin sera reconnu dans les autres pays du monde, sachant que les relations entre la Turquie et la France ne sont actuellement pas très bonnes.
Dans cette guerre sanitaire, il y a malheureusement des enjeux politiques.

Conclusion sur le COVID et l’expatriation

Pour de nombreuses personnes, la gestion du COVID fait partie désormais des critères de choix du pays d’expatriation.
La gestion du COVID a en effet, un réel impact sur la vie au quotidien : entre les confinements, les restrictions, la liberté de circuler, la liberté vaccinale, etc.
Dubaï est un des pays qui est également très apprécié en ce moment : les personnes non vaccinées peuvent voyager librement vers ce pays.
Il me semble qu’en Mexique, c’est plutôt cool aussi.

Espérons que cette crise se terminera rapidement.