fbpx

Titre 1 (H1): Visa travail Malaisie.

Le visa travail Malaisie vous permettra de vivre une expérience professionnelle inédite. La Malaisie, ce pays du Sud-Est de l’Asie est devenu un vrai hub financier qui attire plusieurs entreprises et investisseurs. Le développement de la Malaisie est phénoménal. Vous n’aurez qu’à faire un petit passage à Kuala Lumpur pour voir le potentiel économique de Malaisie. Si vous voulez en savoir plus sur le travail en Malaisie, nous vous invitons à consulter notre article travail malaisie.

L’évolution des activités commerciales en Malaisie n’est pas surprenante. Aujourd’hui, le pays figure parmi les principaux pôles commerciaux du continent Asiatique. L’économie de Malaisie repose sur les compétences, les nouvelles technologies et l’amélioration des infrastructures. Toutes ces données attirent plusieurs expatriés.
Pour travailler en Malaisie, vous aurez besoin d’un visa travail Malaisie sous forme de permis de travail. Il existe trois types de documents permettant de travailler en Malaisie ( Permis de travail, permis de travail temporaire et carte de visite professionnelle) Le type de permis de travail délivré par le bureau d’immigration dépend des compétences de l’expatrié. Si vous voulez en savoir plus sur les permis de travail en Malaisie, ce guide est fait pour vous.

Titre 2 (H2): Visa travail Malaisie : permis de travail.

Le permis de travail permet aux expatriés de trouver un emploi avec une entreprise en Malaisie. Ce document est délivré aux expatriés ayant des compétences spécifiques dans un domaine spécifique, généralement pour des emplois techniques ou de direction. Il existe trois catégories pour ce permis de travail :

I. Première catégorie.
-Les demandeurs d’emploi reçoivent un salaire mensuel équivalent ou supérieur à 10000 RM.
-Les demandeurs d’emploi disposent d’un contrat de travail d’une durée maximale de 5 ans.
P.S : Les demandeurs d’emploi de cette catégorie peuvent amener des personnes à charge. Leur permis de travail peut être renouvelé.

II. Deuxième catégorie.
-Les demandeurs d’emploi reçoivent un salaire mensuel supérieur à 5000 RM et inférieur à 10000 RM.
-Les demandeurs d’emploi disposent d’un contrat de travail d’une durée de validité inférieure à 2 ans.
P.S: Les demandeurs d’emploi de cette catégorie peuvent amener des personnes à charge. Leur permis de travail peut être renouvelé.

III. Troisième catégorie.
-Les demandeurs d’emploi reçoivent un salaire mensuel inférieur à 5000 RM et équivalent ou supérieur à 3000 RM.
-Les demandeurs d’emploi disposent d’un contrat de travail d’une durée équivalente ou inférieure à 1 année.
P.S : Les demandeurs d’emploi de cette catégorie ne sont pas autorisés à amener des personnes à charge. Leur permis de travail peut être renouvelé jusqu’à deux fois.

Peu importe la catégorie, c’est l’employeur qui doit demander le permis de travail. Tout d’abord, l’entreprise doit postuler pour un poste d’expatrié auprès de l’une des agences gouvernementales. L’employeur doit d’abord postuler pour un poste d’expatrié auprès de l’une des agences gouvernementales. L’employeur devra soumettre les documents suivants au département de l’immigration :
Le formulaire de demande du permis de travail;
Une copie du passeport du demandeur de l’emploi;
Lettre d’approbation du bureau de l’immigration;
Contrat de travail;
CV et certificats d’études; et
Le profil de l’entreprise.

Titre 3 (H3): Visa travail Malaisie : Permis de travail temporaire.

Le permis de travail temporaire est destiné aux demandeurs d’emploi semi-qualifiés dans des domaines spécifiques. Le permis de travail temporaire est valable pour une année. Les entreprises peuvent demander une prolongation sur une base annuelle jusqu’à 10 ans. Les demandeurs d’emploi doivent travailler dans la construction, l’agriculture, la plantation, la fabrication et les services et les aides domestiques étrangères.
Le permis de travail temporaire n’est ouvert qu’aux citoyens de certains pays :
Bangladesh, Cambodge, Inde, Indonésie, Kazakhstan, Laos, Myanmar, Népal, Pakistan, Philippines, Sri Lanka, Thaïlande, Turkménistan, Ouzbékistan et Viêtnam.

P.S : il existe de nombreuses restrictions gouvernementales, elles dépendent du pays d’origine du demandeur de l’emploi. Par exemple, les citoyens du Bangladesh ne sont autorisés à travailler que dans le secteur des plantations. Les citoyens de l’Inde ne sont pas autorisés à travailler dans le secteur manufacturier. Cependant, les citoyens de l’Indonésie de sexe masculin ne sont autorisés à travailler que dans le secteur manufacturier. Concernant les citoyens de l’Indonésie de sexe féminin, elles peuvent travailler dans tous les domaines.

Comme pour le premier permis de travail, c’est l’employeur qui doit déposer la demande. L’entreprise devra également demander une lettre d’approbation de visa du Département de l’Immigration de Malaisie. Par la même occasion, l’entreprise devra fournir les documents suivants:
Formulaire de demande de VDR (Visa avec référence);
Une lettre d’approbation du ministère de l’Intérieur concernant l’approbation du quota;
formulaire de demande de visa;
Réception du paiement du prélèvement;
Caution;
Copie du passeport du demandeur de l’emploi;
Photo du demandeur au format passeport;
Certificat médical délivré par un centre médical du pays d’origine du demandeur de l’emploi et valable pour une durée de trois mois minimum; et
Assurance Maladie;

P.S : la demande de visa avec référence (VDR) se fait après l’obtention de l’approbation de visa. La demande se fait auprès de l’ambassade de Malaisie dans le pays d’origine du demandeur de l’emploi. Par la même occasion, le demandeur d’emploi doit obtenir une cote de sécurité en matière d’immigration auprès d’un centre de l’immigration dans son pays natal.
Le demandeur de l’emploi ne recevra son permis de travail temporaire qu’après avoir réussi l’examen médical (FOMEMA).

Titre 4 (H4) Visa travail Malaisie : carte de visite professionnelle.

La carte de visite professionnelle est accordée aux demandeurs d’emploi possédant des compétences nécessaires pour travailler en Malaisie. Elle a une durée de validité maximale de 12 mois. Les demandeurs d’emploi doivent avoir un contrat de travail avec une société dans leur pays d’origine et fournir leurs services à une société malaisienne par le biais de l’entreprise dans le pays d’origine.
P.S: les demandeurs d’emploi ne sont pas autorisés à amener des personnes à charge.
Tout comme les autres permis de travail, la demande doit être faite par l’entreprise malaisienne. L’employeur doit fournir les documents suivants au Département de l’Immigration en Malaisie:
Copie du passeport du demandeur de l’emploi;
formulaire de demande de visa;
Lettre d’offre de la société malaisienne;
Le profil de l’entreprise en Malaisie; et
Certificats académiques.

Les personnes qui peuvent postuler pour la carte de visite professionnelle doivent appartenir à l’une des catégories suivantes :
Missionnaires islamiques;
Artistes;
Représentants du gouvernement;
Bénévoles;
Étudiants internationaux qui viennent en Malaisie dans le cadre d’un programme de formation industrielle ou de mobilité; et
Autres missionnaires religieux.
P.S: Il existe plusieurs restrictions en relation avec la mission du demandeur de l’emploi ou son pays d’origine. Par exemple, les citoyens chinois doivent ajouter une attestation bancaire. Concernant les missionnaires religieux, ils doivent rajouter une lettre d’approbation du département des religions. Ils doivent aussi avoir moins de quarante ans.
P.S: tout comme pour le permis de travail temporaire, la demande de visa avec référence (VDR) se fait après l’obtention de l’approbation de visa. Après l’arrivée du salarié en Malaisie, il doit obligatoirement se rendre au bureau de l’immigration pour recevoir l’autocollant de visite professionnelle sur son passeport.

Travailler en Malaisie est une expérience très enrichissante. Certes, le processus est très long, cependant, l’opportunité mérite les efforts qui seront fournis.

A lire également

  • Ouvrir sa société en Malaisie
  • Emploi Malaisie : permis de travail, sites de recherche et autres
  •  

    Leave a Comment